Euskadi Basque Country
 
Euskadi Pays Basque
euskadi.eus

 

Culture basque

DANSES ET MUSIQUE BASQUES

Un peuple qui danse aux pieds des Pyrénées

Voltaire, dit-on, décrivait les Basques comme " un peuple qui danse au pied des Pyrénées ", témoignant ainsi de la grande tradition populaire des danses basques.

Les Euskal dantzak (danses basques) étaient traditionnellement liées aux événements religieux et populaires et associées aux rituels, protocoles, célébrations spéciales et fêtes en l'honneur des saints locaux.

Leur valeur et intérêt culturels a conduit de nombreux groupes de danse à les récupérer et les de diffuser, de sorte que l'on peut aujourd'hui trouver des exhibitions de danse lors de pratiquement toutes les fêtes et célébrations en Euskadi. Vous pouvez consulter ici le calendrier des principaux évènements de danse en Euskadi, en Navarre et au Pays Basque français: http://www.eke.eus/es/kultura/danza-vasca/calendario-de-danzas

Les " Euskal Dantzak " les plus caractéristiques sont les suivantes:

Aurresku

danse dérivée de la soka-dantza (danse de la corde), qui porte le nom du premier danseur (littéralement, " aurresku " signifie la première main). Au cours des dernières décennies, l'aurresku est interprété par un soliste, comme signe de respect et de bienvenue, lors de manifestations publiques et de cérémonies privées importantes, comme mariages ou hommages.

Kaxarranka

cette danse est interprétée dans le village de pêcheurs de Lekeitio, le jour de la Saint-Pierre, patron des pêcheurs. Elle est dansée sur un coffre reposant sur les épaules de huit arrantzales (pêcheurs). En commémoration du jour où la confrérie de pêcheurs désignait son secrétaire annuel.

Dantzari Dantza

ensemble de neuf danses, pleines de rythme et de force, originaires de la région de Durango. Elle est dansée au son du txistu (flûte) et de l'atabal (timbales). Être membre du groupe de dantzaris (danseurs) était un honneur, qui faisait l'objet de compétition entre toutes les municipalités de la région.

Ezpata Dantza

également originaire de la région de Durango, elle se compose de trois danses avec des épées et des bâtons : l'ezpata joko txikia (avec de petites épées), l'ezpata joko nagusia (avec de grandes épées) et la makil jokoa (avec des bâtons). Le Gipuzkoa possède sa propre version de l'ezpata dantza, avec une chorégraphie différente.

Xemeingo Dantza

elle est interprétée le jour de la Saint-Michel dans le quartier Arretxinaga de Markina-Xemein. Les danseurs portent un scapulaire de l'Archange et interprètent la lutte du bien contre le mal. La danse se termine lorsque le chef du groupe est soulevé sur la " grille " formée par les épées des danseurs.

Arku Dantza y Zinta Dantza

anciennes danses masculines, aujourd'hui interprétées par des femmes vêtues du costume traditionnel des fileuses (espadrilles rustiques, jupe, corsage noir, chemise blanche et mouchoir).

Compagnons inséparables des danses basques sont les instruments de musique de la culture autochtone (txistu, dultzaina, alboka, txanbela, txirula, trikitixa, txalaparta) qui, bien que traditionnels lors des fêtes en milieu rural, ont été récupérés et intégrés dans la musique actuelle.

Comme la danse, la musique est l'une des facettes de la culture basque à plus grande présence et projection. La traditionnelle et populaire musique chorale est à l'origine de l'expression " Un Basque, un béret ; deux, une partie de pelote ; trois, un orphéon "Euskadi compte, en effet, un grand nombre de chorales, dont la plus reconnue au niveau international est l'Orphéon Donostiarra.